mars 8 2019

Vers le 0 déchet – #1

Depuis quelques temps, j’essaie de réduire mon empreinte écologique et notamment en réduisant mes déchets.

J’essaierai de publier 10 astuces ce mois sur la réduction des déchets à notre échelle. En premier lieu, le plus facile à mettre en place est de s’orienter vers le vrac, et c’est donc l’astuce que je développerai maintenant 🙂

Alors le vrac, c’est surtout une nouvelle façon de ranger sa cuisine et d’agencer ses placards.

Trouver des commerces qui font du vrac est devenu réellement facile. Il y a même de plus en plus de grandes surfaces qui proposent un rayon vrac, ce qui vous permettra de commencer facilement votre transition vers le 0 déchet.

On passe aux contenants réutilisables

Il existe beaucoup de possibilités pour cela. Personnellement, j’ai eu envie de me faire des pochettes en tissu pour mes fruits et légumes. Ce n’est pas très long à faire (d’ailleurs si cela vous tente, je pourrai vous faire un petit tuto en vidéo pour vous montrer comment faire ça chez vous, n’hésitez pas à me le dire en commentaire).

Pour les légumes secs, j’ai également des sachets en tissus et chez moi, je reporte mes courses dans des bocaux en verre, que j’annote au stylo pour tableau. J’y note également les temps de cuisson quand ce sont des céréales que je n’ai pas l’habitude de cuisiner.

Dans certains magasins vrac, comme Biocoop à côté de chez moi, il y a aussi des mélanges aux épices qui permettent de faire des plats rapidement sans faire les mélanges soi même. Je me sers de ces mélanges pour cuisiner du curry coco ou bien les plats provençaux dont je n’ai pas toutes les épices. Pour ces achats là, j’ai des pochettes en papier que j’ai pris chez l’épicier et ai conservé chez moi, à plat, en notant le mélange qui était dedans. Rien de vous empêche de prendre encore une fois un petit sac en tissu, étant donné qu’il suffit de les passer en machine pour enlever les odeurs d’épices, …

Le vrac, c’est une bonne façon de surveiller les stocks. Dans des contenants en verre, on voit bien ce qu’on a et c’est super joli alors on a envie de les mettre en évidence dans la cuisine. Quand on ne sait pas quoi faire à manger et qu’on voit tous ces bocaux, on imagine assez bien toutes les possibilités qui s’ouvrent à nous. Au moment d’aller faire les courses, il est plus facile de savoir ce qu’il nous manque en surveillant le niveau de chaque pot. On économise en évitant de faire des stocks inutiles et on se permet, quand un pot est vide, d’essayer une nouvelle céréale.

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires pour avoir vos avis sur cette rubrique de réduction des déchets 🙂 A bientôt les crustacés



Copyright 2019. All rights reserved.

Ecrit 8 mars 2019 par Madame Crustacé dans la catégorie "Style de vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *